glande pinéale

L’oeil est un organe hormonal

L’oeil est un organe hormonal

Quand nous pensons « oeil », nous pensons « voir ». C’est tout naturel. Mais le rôle de l’oeil dans la perception visuelle s’accompagne aussi d’influence directe sur bon nombre d’autres systèmes du corps : l’oeil est un organe hormonal.

Voici ce que dit Harmon à ce sujet : « Ce n’est que secondairement que la fonction de la vision, du point de vue biologique, est une fonction d’imagerie ».

L’oeil est un organe hormonal : l’horloge biologique

Il y a, au centre du cerveau, une toute petite glande dont l’importance dépasse son volume, c’est l’épiphyse. Comme une horloge qui nous indique l’heure du jour, cette glande fait office d’horloge biologique : elle règle l’alternance du cycle sommeil-éveil. Son activité dépend de l’entrée lumineuse dans l’oeil

« la mise à l’heure de l’horloge biologique, qui est quotidienne et qui permet aussi de s’adapter aux changements de fuseaux horaires dépend des photopigments capteurs de lumière » Hoeijmakers 

Nous savons depuis peu que c’est la partie inférieure de la rétine qui est le principal récepteur pour réguler le rythme éveil-sommeil.

pineale-copie-768x380L’oeil a été créé par et pour la lumière. C’est pourquoi il est important de laisser la lumière du jour faire son travail. Le port de verres teintés permanents est donc à proscrire, car ils diminuent l’intensité lumineuse et font croire à la glande pinéale un changement dans le cycle quotidien.

Un truc : si vous évitez les effets du décalage horaire, exposez-vous à la lumière du pays où vous êtes. Votre horloge biologique s’ajustera en conséquence.

L’oeil est un organe hormonal : l’hypophyse

Le nerf optique qui transporte l’influx nerveux n’a pas comme seul trajet celui vers le cerveau visuel. Il s’est construit des voies vers diverses glandes endocrines, dont l’hypophyse.
Le lobe postérieur de l’hypophyse reçoit, en effet, des informations en provenance des rétines. Informations qui servent à la production d’une hormone qui influence la contraction du muscle utérin qui se trouve ainsi influencé par la quantité et la qualité de lumière transformée par les rétines. Elle aurait aussi une influence sur la production d’une hormone antidiurétique et sur la coagulation sanguine. Certains auteurs assurent qu’elle influe aussi sur la capacité de mémorisation et dans les rapports affectifs.

« L’oeil n’est pas seulement […]un organe d’information sensorielle […] l’excitation lumineuse intervient très fortement dans l’équilibre de notre système neurovégétatif [..]. Le Grand

L’oeil est un organe hormonal : l’œil est facteur de santé

Voilà une autre excellente raison de prendre des bains de lumière, des bains de soleil, en évitant les coups de soleil (lire la Chronique Le soleil et les yeux sur le site gymnoculaire.ca). Voilà aussi pourquoi il est important de se munir d’éclairage intérieur qui se rapproche le plus de la composition de la lumière du jour. C’est non seulement une question de meilleure perception, c’est une question de santé.

« L’oeil doit son existence à la lumière […] et ainsi l’oeil se forme par la lumière et pour la lumière » Goethe

Sources

Harmon D.B.,  A dynamic theory of vision
Hoeijmakers,  Université d’Amsterdam.
Le Grand, Y. Lumière , Vision, Lumière et éclairage
Goethe, Traité des couleurs

Leave A Response

* Denotes Required Field