muscles oculaires

Les miroirs du corps

Quand on se regarde dans un miroir, quelquefois on dit : ouais!, d’autres fois ouace! ou encore, eh bien!. C’est selon ce qu’on voit de nous-mêmes.

Pourquoi je vous parle de miroir ? Parce que nos yeux sont aussi en mesure de provoquer chez vous ce même genre d’exclamations !

Et quand je dis nos yeux, je ne parle pas des deux globes oculaires  apparents

L’œil est le seul organe à posséder trois pouvoirs bien identifiés qui sont aussi interdépendants. L’œil bouge, l’œil concentre la lumière, l’œil transforme le stimulus lumineux. Nul autre organe corporel n’est doté de pouvoirs aussi immenses. N
ous avons 3 yeux de chaque côté de la tête!

Chacun de ces trois yeux est en mesure de jouer le rôle de miroir.

Le premier qui manifeste son activité est l’œil moteur. Relié à l’ensemble des muscles du corps, l’œil moteur fait partie d’un ensemble coordonné de muscles en vue d’assurer non seulement la vue, mais aussi, et peut-être surtout, de guider le corps dans l’espace. Il est, de fait, aux commandes des comportements toniques et moteurs. Vérifiez! On va là où on regarde et non l’inverse.

 

oeil moteur

En contrepartie, il réagit aussi aux tensions qui assaillent les muscles du corps. C’est pourquoi il peut servir de miroir.

Vos yeux ont-ils tendance à diverger ?* Le miroir oculaire révèle que tout votre corps est aux prises avec une chaîne musculaire d’ouverture qui se manifeste, en général, par les principales apparences suivantes : thorax prédominant, épaules et bras vers l’arrière, tête légèrement basculée vers l’arrière, pointes des pieds en ouverture.

Sous les apparences, il y a des profondeurs. Cette profondeur se manifeste sur le plan psychologique par l’« ouverture d’esprit », l’audace, l’affirmation de soi. Vous aimez la performance. On peut dire de vous que vous êtes constamment en marche vers un objectif réaliste ou pas. Vous êtes plutôt du genre extraverti ; vous aimez la liberté.

Côté santé, on observe souvent chez les personnes à prédominance d’ouverture, des lésions ligamentaires et usure des vertèbres du sacrum.

Qui pourrait affirmer qu’un si petit organe d’un poids léger de 7 grammes peut contrôler une masse de plusieurs kilos? C’est pourtant le cas. Les ostéopathes Busquet et Gabarel résument bien cette puissance : « L’œil structure le corps », affirment-ils.

Dans nos yeux, il y a notre histoire… passée, présente et future.

____________

  • * Cette tendance n’est pas repérable autrement que par l’utilisation d’instruments spécialement conçus à cet effet. Demandez à votre optométriste.

Leave A Response

* Denotes Required Field