yoga des yeux

Changer le regard : Changer la conscience

La réflexion d’Appel-Guéry et les échanges que j’ai eus récemment avec mon ami ostéopathe français José-Louis m’ont inspiré la chronique de ce mois. La pensée d’Appel-Guéry est la suivante :

« Le changement de conscience commence par un changement de regard »

Je commence par un exemple qu’un de nos professeurs nous avait présenté, jeunes étudiants que nous étions.

Regardez ce dessin et dites ce que vous voyez.

Le Regard - Exercices Oculaire Intégrale

J’imagine que, comme la majorité d’entre nous alors, vous répondez : un point bleu.

C’est ce que notre éducation nous a habitués à voir et que les nouvelles technologies supportent : se concentrer sur le détail. Mais il faut prendre conscience que le point bleu n’existe pas sans la feuille de papier.  La vraie réponse est donc : « je vois une feuille de papier avec un point bleu au centre ».  Et en poussant encore plus loin : « je vois tout un environnement dont une feuille de papier avec un point bleu au centre ». Ce que nous regardons n’a pas de significations, je dirais même d’« existence », qu’avec la présence de tout ce qui l’entoure.

C’est pourquoi, lors des ateliers de gymnastique oculaire intégrale, l’exercice que je propose produit autant d’effet. 

Je demande aux personnes de maintenir les yeux droit devant, mais de porter toute leur attention non pas à ce qui est devant soi, mais tout autour, le plus large possible à droite, à gauche, en haut, en bas et ce, sans bouger les yeux.  Le regard se relâche aussitôt et les gens prennent conscience qu’ils font partie d’un ensemble et que cet ensemble est comme les rayons d’une roue dont ils ne sont que le moyeu. Ça change leur perspective.

Porter un regard différent (vue périphérique) amène un relâchement de tensions – je dis aussi de ne pas regarder telle ou telle chose, mais de regarder vers telle ou telle chose -. Immédiatement cela met la chose regardée dans un contexte plus large.

Plus je regarde largement, plus mon esprit (mental) « voit » l’environnement différemment, plus je prends conscience que je fais partie d’un ensemble.

Peu à peu le cerveau nous amène à toujours avoir une largeur de vue sur les événements qui nous arrivent, à examiner globalement une situation plutôt que de s’enliser dans les détails. L’esprit s’élève. Ainsi le changement de regard physique provoque progressivement le changement du regard mental, le changement de conscience.

Leave A Response

* Denotes Required Field