Les trésors de l’œil

Préface de José Louis-Douzenel, ostéopathe

$15.95 en téléchargement

 

$22.95 en livraison

 

                                    Les prémisses de ce livre.

  • « L’œil structure le corps […] les muscles de l’œil contrôlent en partie la tension des muscles nucaux et, indirectement, l’ensemble des muscles paravertébraux et du reste du corps »

L. Busquet et B. Gabarel, do

  • « Les yeux fournissent un travail primordial pour organiser toute la musculature du corps »

M. Feldenkrais, dr ès sciences

Les trésors de l’œil pour l’ostéopathe et autre thérapeute du corps : un livre pour comprendre l’importance des yeux (les trois fonctions motrice, focalisatrice et de transformation) dans le fonctionnement naturel du corps et dans l’apparition de dérangements, notamment de dérangements musculaires généraux.

  • Le chapitre sur l’œil moteur indique principalement son rôle dans la tonicié corporelle et sa relation avec les chaînes musculaires et les dérangements qui leur sont associés.
  • Le chapitre sur l’œil focalisateur fait surtout ressortir sa relation avec le système postural et comment un dérangement de la focalisation modifie la posture d’une personne.
  • Le chapitre sur l’œil transformateur établit le lien avec les systèmes de l’équilibre ert le contrôle moteur.

Les rubriques Applications thérapeutiques vous permettent de savoir ce qu’apporte le fait de de tenir compte de l’appareil oculaire dans une démarche thérapeutique.

En fin de livre Quelques clés d’accès aux trésors de l’œil donnent des exemples de comportements oculaires (pour chacune des fonctions), qui sont soit le reflet de dérangements musculaires soit en cause dans ces derniers.

Plusieurs citations de scientifiques et de cliniciens viennent en appui à la démarche qui vous est proposée.

Les résultats des tests du fonctionnement oculaire permet d’établir un profil général, mais néanmoins avec certaines précisions de la personne qui consulte. C’est, en quelque sorte, d’abord identifier le terrain dans lequel s’est installé un dérangement.

Deux autres avis d’importance

« La détection des hétérophories verticales [*] se révèle d’un grand intérêt clinique  »

                                                                É. Matheron, dr ès sciences (Neuroscience)


« Toute atteinte à la liberté de mouvement de l’œil peut […] perturber la dynamique harmonieuse du corps »

                                                                                                      J. Ls. Douzenel, do


  • * Tendance des yeux à se décentrer vers le haut ou le bas. Mesurable, mais non apparente