lunettes à double foyer

Lunettes à double foyer chez les enfants

Les enfants chinois ne sont pas des rats!

En 1974, j’ai écrit un opuscule intitulé Les lunettes à double foyer chez les enfants. J’ai dès lors été accusé d’être un pseudo-scientifique voire un charlatan par les grands bonzes des officines professionnelles.

J’ai persisté! Et j’avais de bonnes raisons. Des expérimentations cliniques avaient alors clairement démontré que le port de lunettes à puissance optimale déterminée pour le travail de près avait une influence importante non seulement sur le rendement visuel, mais aussi sur la posture, les tensions musculaires, la respiration et même le rythme cardiaque¹. Et cette puissance optimale pour le travail de près est toujours différente de celle utilisée pour bien voir au loin.

Nous ² avons alors continué
à prescrire des lunettes à double foyer (même à triple foyer) chez des enfants et nous avons constaté qu’elles agissaient aussi comme régulateur de la fonction focalisatrice ³. Tous les enfants myopes que nous recevions en clinique se voyaient suggérer le port de lunettes dont la partie inférieure servant à lire avait une puissance différente de celle de la partie servant à bien voir au loin. (Nous ne vendions pas de lunettes !).

Et les preuves s’accumulent que nous avions raison.

« Le chercheur chinois Cheng et ses collaborateurs ont mené une étude portant sur des enfants chinois âgés de 8 à 13 ans qui présentaient une myopie progressive et équipés de verres bifocaux par rapport à des enfants porteurs de verres unifocaux.

La conclusion de leur étude montre une réduction de la progression myopique de 55 % […] sur une période de 2 ans. » 4

Quand j’ai fait part du résultat de cette recherche à un professeur en optométrie, il m’a dit : « Oui, mais ce sont des Chinois ». Je lui ai répliqué : « Et pourtant vous ajoutez foi aux données de recherches effectuées sur les rats ».  Fin de la discussion.

Vous avez bien lu : 55 % ! À ce compte, peu m’importe d’être traité de pseudo-scientifique. Ce qui m’importe c’est le bien-être des enfants. Comme je l’écrivais en 1974 : « à chacun son besoin, peu importe son âge ! »


¹ Étude de J. Pierce pour son doctorat en psychologie expérimentale.

² Optométristes regroupés en clinique optométrique privée sous le nom de  Centre de Développement visuomoteur. Exclusivement dédiés aux examens de la vue et à la rééducation des habiletés oculaires et visuelles.

³ système oculaire qui concentre la lumière au centre optique de l’œil.

4 Source, LRO, avril 2011.

Leave A Response

* Denotes Required Field